Purée de Potimarron aux épices de Mémé ou comment se donner l'impression de vivre en 1930

Publié le par Lo

C'est l'automne, il pleut, on a rallumé le chauffage et j'ai ressorti le plaid pour matter des séries sur mon canapé en buvant du thé brûlant.
En clair: il faut des plats "réconfortants" et si possible éviter le réconfort du chocolat et du fromage pour éviter la dépression hivernale "je suis faible, j'ai pris 8kg, j'me déteste , ohhh il reste du fromage à raclette!!!"

Bref, dans le genre "réconfortant", la purée c'est bien déjà parce que c'est bon et que ça se mange avec une cuillère, et puis on peut faire un puit dedans pour mettre le jus de la viande et ça, c'est formidable.
C'est encore plus réconfortant avec du potimarron parce que c'est tout doux et un brin sucré.
Et le petit plus regressif genre Madeleine de Proust c'est d'y mettre les épices de Mémé.

Alors non, ma Mémé n'a jamais fait breveter un mélange d'épices (mais elle aurait pu le faire pour sa sauce de veau!): elle utilisait simplement presque partout les Epices Rabelais.
 Et elle avait raison Mémé parce que c'est très bon, ça rajoute la petite touche à n'importe quel plat (même à la compote de pomme, si si, promis!) qui fait la différence.

 

  • 1 beau potimarron
  • 2 bonnes pincées d'Epices Rabelais
  • 1 grosse échalotte
  • 50g de beurre
  • 10cl de lait ou de crème fraiche.

 

  Marche à suivre
 

  1. Découper, éplucher et enlever les graines du potimarron (vous pouvez aussi le creuser pour enlever la chair et ainsi vous amuser à faire un Jack O'Lantern, même après Halloween)
  2. Faire cuire de gros dès de chair du potimarron dans une casserole d'eau salée une 20aine de minutes. Vérifier la cuisson avec la pointe d'un couteau.
  3. Faire blondir dans une poele l'échalotte hachée avec les morceaux de potimarron égoutés, jusqu'a ce qu'ils soient légèrement dorés.
  4. Ecraser avec un presse-purée ou passer à la moulinette à légumes.
  5. Remettre sur feu doux dans une casserole avec le beurre, le lait/la crème et les épices Rabelais. Saler.
  6. Parsemer de persil frais avant de servir et d'une petite noix de beurre.

Ca accompagne parfaitement une viande blanche ou une saucisse fumée.
 

 

A lire en mangeant: Le cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates de Mary Ann Shaffer
En écoutant; https://www.youtube.com/watch?v=5ztw4UXCXew


 

Publié dans Plats

Commenter cet article